L’indomptable Lievin – Acte I

Gens, Rencontres

Alain Lievin Insequis

Les mots ont une histoire, les images aussi. Regardez bien cette image, à la fin de ce portrait vous y trouverez la folie. La grandeur éphémère, la générosité. L’exclusivité, le désir et la précarité. Tout ce qu’elle ne dit pas, je me donne pour mission de le désenfouir.

Save the date : Soirée Transfuge

Lieux, Rencontres

invitation Transfuge

Chose promise… je reviens sur ma première soirée littéraire, celle-là même ayant débouché sur la seconde déjà contée ici. Jusque là on tourne en rond mais revenir sur ses pas offre parfois du recul et donc… une certaine liberté de ton.

Soirée Transfuge 2/2 ou la vitrine attachante du hasard

Lieux, Rencontres

832_puzzle-toulouse-lautrec-la-goulue-3811-d-toys-puzzlemanie

Chronologiquement inexacte -la première ayant eu lieu la veille et disponible ici – cette soirée avait quelques arguments pour me déplaire : j’étais crevé et sans attrait pour l’écrivain annoncé. Mais rencontrer des gens est mon leitmotiv et une rencontre littéraire, organisée par Transfuge, ne se refuse pas. C’est donc le jeudi 3 septembre que je reprends le chemin de la librairie Delamain, Paris Ier. Cinq minutes après l’entrée en scène de l’auteur les dés sont jetés : Simon Liberati m’emmerde ferme. Le lieu, lui, ne manque pas d’intérêts…

Rencontre avec une évidence

Gens, Rencontres

Margaux Lecolier

image 1 def

Dans la houle des âmes qui s’élèvent, il y a celles qui remontent le courant sans faire de vagues, avec pour seule volonté être juste. Juste avec le public, juste avec l’auteur, juste avec elle même. C’est là que tout commence avec Margaux. 

Capitaine d’Aran

Gens

capitaine d'Aran

Il encaissait bien le salaud. Mais un direct du gauche suivi d’un crochet du droit, un petit pas sur le coté, et sa joue s’offrait totalement à moi. Je n’eus pas la force de lui asséner un coup de pied bas en souvenir des heures suantes mille fois répétées en salle, gamin, rue des Pyrénées. Mais je terminai la parade d’un très beau direct du droit qui fit s’écrouler ce lourdeau d’Irlandais. Et jetai un coup d’œil poché derrière moi :

My proactive Rabbi : David Dahan

Gens, Rencontres

DSC_0292 N&B

I must speak to you about him, even if I know that a million words would not suffice. Even this screen seems to be ridiculously small to capture the bubbly personality of my Rabbi, David Dahan. I take a split second to reflect on this….and smile: the first thing that I think of is the smell of the cigarettes that he smokes, frozen, on the pavement in front of the synagogue.

Voir la version française

Mein proaktive rebbe : David Dahan

Gens, Rencontres

DSC_0292 N&B

Je dois vous parler de lui même si je sais qu’un million d’octets n’y suffiraient pas. Le cadre même de cet écran me semble ridiculement petit pour contenir la bouillonnante nature de mon rebbe, David Dahan.

Je prends une demi seconde pour y songer… et souris : la première chose qui me vient à l’esprit est le parfum des cigarettes qu’il fume, frigorifié, sur le trottoir de la synagogue.

Portrait de psy évanescent

Gens, Rencontres

Parfois lors d’une interview une dimension humaine se détache nettement du métier, un trait de caractère ou une aspiration singulière qui donne une couleur vive à l’échange. C’est là, je l’avoue, le sel de mes rencontres. C’est aussi ce qui rend leur rédaction ardue. Pour l’interview suivante j’ai choisi d’aborder directement cette dimension en tendant mon micro à une professionnelle de l’esprit : une psychothérapeute.

Entretien avec une citoyenne en colère :

Gens, Rencontres

Brigitte Wieser

A l’occasion des 10 ans de RESF (Réseau Education Sans Frontières), sa charismatique fondatrice m’ouvre les portes de son bureau… d’architecte.

Bethléem : du pain derrière le mur

Lieux, Rencontres

(ou la brève excursion d’une famille juive en terre palestinienne)

Israël, janvier 2012 : même à plus de 4000 km de Paris, la saison n’est pas à la crème solaire ; ou alors si, mais il faut bien choisir sa région. Ça tombe bien, l’endroit où je suis je le connais et il est à 800 mètres d’altitude : Jérusalem. O°Celsus, un vent coupant comme du papier de verre et si la mer (morte) et sa chaleur estivale ne sont qu’à une heure de route, ici c’est un autre univers.